Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Vivre à Vernosc-lès-Annonay

Vivre à Vernosc-lès-Annonay

Blog au service des Vernoscoises et Vernoscois.

8 Septembre 2014

La Roche Péréandre

Au cœur de la pittoresque vallée de la Cance, ce monumental rocher (monolithe de 39 mètres de haut et de 78 mètres de circonférence à la base), isolé au bord de la rivière, témoigne d'un intéressant passé géologique.

Ce rocher se trouve sur le territoire de la commune de Roiffieux (Ardèche), à deux pas de la limite communale de Vernosc-lès-Annonay. En 1930, les scouts d'Annonay ont installé la croix sommitale.

Cliquez sur la photo.

Cliquez sur la photo.

Son nom, Roche Péréandre, trouverait son origine dans la mésaventure d'un nommé Perret André, au XVIIIième siècle. A noter que sur le registre du cadastre de Roiffieux (feuille 000 E 02), le nom inscrit est "Roche Périandre".

Cet habitant de Vernosc était un habile pêcheur de truites. Un jour d'orage, voulant tirer profit de la montée des eaux, il décida d'aller pêcher au pied de la Roche.

Fidèle à sa réputation, il finit par ferrer une truite d'une taille impressionnante. Un âpre combat entre l'homme et le poisson s'ensuivit. Mais en dépit de tous ses efforts, il ne parvenait pas à sortir ce poisson. Résolu à ne pas laisser s'échapper une si belle prise, André n'hésita pas à plonger dans les eaux tumultueuses de la Cance. Mais à cet endroit, les courants vifs et bouillonnants, l'entraînèrent dans une cavité sans aucune possibilité pour lui d'en ressortir.

Trois jours plus tard, ses proches ne le voyant pas revenir, finirent par admettre sa disparition et organisèrent ses funérailles. Au même moment, le niveau de l'eau ayant baissé, André put s'extraire de sa caverne. Boueux et hagard, il se précipita à la maison familiale. Sur le chemin, il passa devant l'église où les habitants du village célébraient son office funèbre. Arrivant chez ses parents, il trouva le repas de funérailles qui attendait la famille en deuil. Tiraillé par la faim, André se précipita sur la nourriture … Il mangea, tant et tant d'un plat de pommes de terre qu'il en mourût d'indigestion !

Cette légende a de multiples variantes. On trouve une version, un peu différente, dans l'Album du Vivarais d'Albert Du Boys, édité en 1842. A cette époque, Cance s'écrivait Canse.

Pour lire cette savoureuse version (3 pages) : Cliquez ici

Par arrêté du 20 février 1932, ce site a été classé. Du point de vue légal, cette protection constitue un label officiel français et s’effectue au titre de la loi du 2 mai 1930, codifié dans les articles L. 341-1 à L. 341-22 du code de l'environnement.

Au printemps 2011, la commune de Vernosc-lès-Annonay, en partenariat avec le Syndicat des Trois Rivières, a réalisé des aménagements pour sécuriser l’accès au site. Outre les aspects sécuritaires, l’un des objectifs de ces travaux était de mettre en valeur la Roche et de faire découvrir le patrimoine naturel de la basse vallée de la Cance. Des marches ont été mises en place pour descendre jusqu’à une plate-forme aménagée afin de contempler la Roche Péréandre et la rivière Cance. Une table de pique-nique et des bancs permettent de profiter pleinement du site. Des panneaux thématiques ont également été installés pour découvrir la Roche Péréandre et sa légende, l’histoire de la vallée et le milieu naturel. Source : site du Syndicat des Trois Rivières

Coordonnées GPS (WGS84) du rocher :

  • Longitude : 4° 42' 0.94" Est (ou 4,70026° Est en degrés décimaux)
  • Latitude : 45° 12' 50.62" Nord (ou 45,21406° Nord en degrés décimaux)
  • Altitude du site : 240 mètres

Distance entre la Mairie de Vernosc-lès-Annonay et la Roche Péréandre :

  • Par Tourtel : 5,7 km
  • Par la route d'Armenson : 2,6 km

La Roche Péréandre. Cliquez sur la carte pour changer d'échelle.

La Roche Péréandre est aussi un site d'escalade répertorié dans l'annuaire des falaises de France de la Fédération Française de la Montagne et de l'Escalade (FFME). Pour les passionnés de "grimpe", voici quelques informations complémentaires :

Styles d'escalade : vertical, dévers-surplomb, toit, fissure-dièdre. On trouve une douzaine de "grandes voies", du 6a au 7c, avec parfois des relais intermédiaires. Quelques voies en 4c et 5c permettent de s'amuser. La meilleure période pour grimper se situe entre mai et septembre. L'accès en voiture se fait par la route D270. Un petit parking permet de garer quelques véhicules à proximité du site d'escalade.

Pour en savoir plus sur ce site d'escalade (site yadugaz07.com) : Cliquez ici

Pour écrire un commentaire concernant cet article, cliquez sur le titre de l'article : la fenêtre "commentaires" s'ouvrira au bas de l'article. Attention : votre commentaire vous engage. La liberté d'expression autorise la critique, mais les propos doivent respecter la législation actuelle (pas d'injures, de propos diffamatoires, etc.).

Publié par Vivre à Vernosc (Michel ETIENNE) à 12:04pm
Avec les catégories : #Informations générales

commentaires