Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Vivre à Vernosc-lès-Annonay

Vivre à Vernosc-lès-Annonay

Blog au service des Vernoscoises et Vernoscois (www.vavla.fr)

5 Mars 2019

Le risque nucléaire à Vernosc-lès-Annonay

Le risque nucléaire à Vernosc-lès-Annonay

Le 26 avril 2016, Ségolène Royal, alors ministre de l’environnement, avait annoncé l’extension du rayon des périmètres des Plans Particuliers d’Intervention (PPI) autour des centrales nucléaires de dix à vingt kilomètres.

Cette décision est en train de devenir opérationnelle pour le Centre Nucléaire de Production d’Électricité (CNPE) de Saint-Alban-du-Rhône/Saint-Maurice-l’Exil.

Primo : l’arrêté inter-préfectoral N° 38-2018-10-09-003 a fixé la liste des communes désormais incluses dans ce périmètre de 20 kilomètres. Elles sont au nombre de 137 dont :

  • 45 dans le département de l’Isère.
  • 43 dans le département de la Loire.
  • 25 dans le département de l’Ardèche.
  • 15 dans le département du Rhône.
  • 9 dans le département de la Drôme.

Ces 137 communes représentent une population d’environ 340 000 habitants.

Parmi les 25 communes du département de l’Ardèche se trouve Vernosc-lès-Annonay.

Secondo : la nouvelle version du Plan Particulier d’Intervention (PPI) devrait être validée très prochainement.

L’objet d’un PPI consiste à organiser la sauvegarde des personnes susceptibles d’être atteintes par les conséquences d’un sinistre dont les effets s’étendraient à l’extérieur de l’enceinte de l’établissement. Les conséquences sur l’environnement immédiat y sont intégrées. Il décrit précisement l’organisation de gestion de crise, la répartition des missions entre les différents acteurs (services de l’État, collectivités locales, services de secours, moyens privés éventuellement, etc.).

Avant validation définitive, cette nouvelle version du PPI est mise à consultation du public jusqu’au 16 mars 2019. Elle est consultable, aux heures d’ouverture, à la sous-préfecture de Vienne ainsi que dans les mairies des 137 communes concernées (se munir d’une pièce d’identité). Un registre est mis à disposition afin de recueillir les observations du public sur ce projet.

Tertio : les conséquences pour la population vernoscoise seront essentiellement de deux ordres :

  • une campagne d’information sera organisée dans les mois à venir pour sensibiliser les habitants au risque nucléaire et leur expliquer les bons réflexes à avoir en cas d’accident nucléaire.
  • des comprimés d’iode stable seront distribués à l’ensemble des foyers, afin que chacun en dispose, chez lui, en cas de nécessité. Cette campagne de distribution devrait commencer à l’automne 2019. La prise de comprimés d’iode stable en cas d’accident nucléaire permet d’éviter que l’iode radioactif ne se fixe au niveau de la glande thyroïde. Ces comprimés ne sont à ingérer que sur ordre du préfet.
Le risque nucléaire à Vernosc-lès-Annonay

Pour écrire un commentaire concernant cet article, cliquez sur le titre de l'article : la fenêtre "commentaires" s'ouvrira au bas de l'article. Attention : votre commentaire vous engage. La liberté d'expression autorise la critique, mais les propos doivent respecter la législation actuelle (pas d'injures, de propos diffamatoires, etc.).

Publié par Vivre à Vernosc (Michel ETIENNE) à 17:54pm
Avec les catégories : #Infos pratiques

commentaires

Marie 05/03/2019 18:43

Bravo pour cet article fort bien rédigé, concis et précis. Merci !

Michel ETIENNE 05/03/2019 19:06

Merci Marie pour ce compliment. Concernant les risques majeurs, je suis persuadé que l'information du public est essentielle.